Nadine Roll


Les premiers émois d’aquarellistes me furent révélés sur la soie, dans la transparence des abat-jours .  Je me suis ensuite laissée porter vers un long apprentissage. Chaque étape fût différente, ponctuée par un “déclic” vers autre chose. Les techniques apprises et répétées, les échecs et les longs moments d’incertitude m’ont tout doucement portée au “désapprentissage”, et à l’expression spontanée ,avec toujours un petit quelque chose de figuratif….

En stage avec Victoria et Slava Prischendko  j’ai compris le sens de la mouvance et de la suggestion. Puis avec Alain Bonnefoit la magie de la ligne, du jeu graphique, de la libération du geste…
Les deux tableaux présentés sont nommés  ESCAPADE, car j’ai voulu faire un détour, une petite école buissonnière vers une éventuelle abstraction totale, ce qui est très loin de mon univers habituel!

​​

Escapade